Monde

monde

 

MONDE

Création en cours. Pour automne 2017.

Monde est le projet retenu par La Couveuse, résidence pour les nouvelles écritures scéniques à destination du très jeune public au Théâtre Paris-Villette et TNG CDN de Lyon. 

MONDE est la transposition théâtrale, sonore et musicale, d’un imagier pour enfant.

À partir des éléments qui composent le monde familier d’un enfant, le spectacle va dérouler le récit d’une journée. Les objets qui composent le monde quotidien de l’enfant vont permettre de construire le récit qui se verra progressivement contaminé par la part fantastique ou merveilleuse qui innerve le quotidien.  Par les moyens de la scène,  un recueil d’images peut devenir un voyage en plusieurs dimensions, une aventure dans l’aspect fantastique du quotidien, ainsi qu’un moyen de faire découvrir les ressources fictionnelles du langage, de l’image et du son. Le dispositif sonore permettra d’immerger le spectateur dans le son et la musique. En démultipliant les sources sonores et les différents plans de projection, le spectacle devient une véritable expérience esthétique immersive où le son raconte une histoire autant que les images et les mots.

Dans Monde, il s’agira de manifester ce qui fait « monde ». C’est à dire de manifester ce qui apparaît – au sens quasi phénoménologique de ce qui se montre à nous sous un certain aspect, au coeur de notre agir quotidien. Pour l’enfant, l’ apparaitre est le mode sous lequel le monde survient dans l’étonnement. La sirène de l’ambulance au loin, le feu qui crépite, les branches de l’arbre qui s’agitent, le vent dans les cheveux… Les expériences sensibles que l’enfant peut faire ne le posent pas comme extérieur au monde, mais au contraire dans une co-présence avec ce dernier qui surgit dans sa manifestation sensible. Il est au monde, non pas dans l’agir préoccupé propre à la vie quotidienne adulte qui élide la part poétique du monde afin d’atteindre son but utilitaire, mais au contraire dans l’accueil de ce qui arrive à lui et fait événement. C’est le propre de l’art – et de l’art théâtral en particulier – de prendre en charge cette part poétique, de rendre manifeste cet étonnement devant le monde.